La belle série continue

Inter Miami CF - CF Montréal 2-3 – Match de championnat (phase classique) joué le 10/03/2024

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MIAMI : Callender, Ruiz, Aviles (66e Freire), Kryvtsov, Allen, Alba, Gressel (66e Gomez), Redondo (66e Busquets), Sunderland (76e Suarez), Taylor (84e Borgelin), Campana

MONTRÉAL : Sirois, Corbo, Waterman, Alvarez, Ruan, Piette (68e Wanyama), Choinière, Lassiter (76e Edwards), Duke (46e Martinez), Vilsaint (68e Yankov), Coccaro (76e Ibrahim)

ARBITRE : M. Zhelyazkov

AVERTISSEMENTS : Redondo, Aviles, Kryvtsov, Vilsaint, Suarez, Edwards, Allen

LES BUTS : 13e Alvarez (0-1), 71e Campana (1-1), 76e Coccaro (1-2), 78e Ibrahim (1-3), 80e Alba (2-3)

Montréal continue son début de saison de rêve, avec une victoire 2-3 à l’issue d’un match riche en rebondissements à Miami, où Messi n’était même pas sur le banc sur lequel d’autres vedettes ont commencé le match. Les hommes de Laurent Courtois n’en ont eu cure et il ne faut pas minimiser leur part de mérite dans ce nouveau succès très important.

LE JEU


  • On pourrait parler de Montréal qui a, surtout en début de match, empêché Miami de développer son jeu, mais ce ne fut plus le cas en fin de rencontre. On pourrait aussi discuter de la gestion des longs ballons locaux et du piège du hors-jeu. Mais ce sont bel et bien les phases arrêtées et le jeu de tête qui ont été les clefs de ce match, puisque c’est de la sorte qu’Alvarez a ouvert la marque et que Coccaro a rendu l’avance à Montréal juste après l’égalisation de Miami.

LE MOMENT CHARNIÈRE


  • Miami vient d’égaliser et Montréal pourrait être dans ses petits souliers. Mais, bénéficiant d’un coup franc bien placé, Choinière fait preuve de sang-froid pour placer le ballon sur la tête de Coccaro qui rend l’avance à ses couleurs. Les locaux se précipitent pour revenir à la marque et se font rapidement punir sur contre-attaque. Malgré la pression, ces deux buts d’écart seront suffisants pour offrir la victoire à Montréal.

LE JOUEUR CLEF


  • Mathieu Choinière. Et pour plusieurs raisons. Dépositaire du jeu montréalais, il ne rechigne pas au travail défensif pour empêcher l’adversaire de jouer trop haut. Et puis, c’est lui qui d’un superbe coup franc offre à Coccaro un but hyper important à un moment qui l’est tout autant.

L’HISTOIRE


  • Plus qu’une simple histoire, Messi n’était ni sur le terrain ni sur le banc, alors que Busquets et Suarez étaient remplaçants. Outre l’influence incontestable que ça a eu sur le terrain, cela pourrait relancer le débat sur le prix des places très élevé pour la visite de Miami à Montréal.

TROIS AUTRES POINTS À RETENIR


  • Titularisé en l’absence de Campbell, Alvarez n’a pas tardé à récompenser son entraîneur de sa confiance en ouvrant la marque, ce qui a changé d’allure du match. Défensivement, s’il fut moins exposé sur son côté, il a aussi sa part de mérite.

  • On l’a peu vu depuis le début de la saison, il était remplaçant, mais Edwads a réussi sa montée au jeu : bonne lecture des trajectoires, tant du ballon que des adversaires, il a fait avorter de nombreuses offensives floridiennes.

  • Il y a énormément de joueurs qui donnent satisfaction en ce début de saison à Montréal. Bryce Duke n’en fait pas partie. Il a, encore, été très timide dans son jeu et a été remplacé à la mi-temps. Heureusement que Choinière était là pour apporter la créativité qui fait cruellement défaut à l’Américain.

RÉCIT


Montréal a commencé sa rencontre comme les deux précédentes, en ne laissant pas son adversaire prendre le jeu en mains et en se créant des occasions, la première après cinq minutes à peine quand un corner est tombé sur la jambe de Coccaro seul à cinq mètres du but, mais il n’a pas réussi à contrôler le ballon.

Miami voulait montrer qu’il était réveillé… mais ce n’était pas vraiment le cas, Callender passant sous le ballon après être sorti de son renctangle pour anticiper un long ballon vers Coccaro, cependant l’Uruguayen n’en a pas profité. Ce n’était que partie remise : le corner a été repris victorieusement de la tête par Alvarez (0-1).

Les Floridiens sont enfin entrés dans leur match, cherchant souvent à passer au-dessus de la défense de Montréal, mais se faisant tout autant prendre au piège du hors-jeu comme sur un but d’Alba annulé ou un superbe tir de Taylor échouant peu à côté.

À la demi-heure, on a revu un scénario connu avec Coccaro exploitant une nouvelle erreur locale, cette fois de Kryvtsov, avant de buter sur Callender… mais de persévérer, arrivant premier au rebond, pour finir au sol après un duel musclé, mais non fautif selon l’arbitre, avec le défenseur qui tentait de se racheter.

La fin de mi-temps fut à l’avantage des hommes en rose qui ont failli égaliser à deux reprises. D’abord quand une passe de Gressel a transpercé la défense pour Taylor, premier sur un ballon qu’il a envoyé sur la transversale. Puis quand le même Taylor a repris de la tête un centre de la droite d’Aviles, droit dans les mains de Sirois.

Le premier quart d’heure de la deuxième mi-temps a eu des allures de la première, avec un Montréal empêchant Miami de développer son jeu, sans se créer d’occasion toutefois, et une équipe locale cherchant toujours la même solution, et tombant toujours dans le même piège, celui du hors-jeu, avec un nouveau but, cette fois de Campana, annulé.

Les 20 minutes ont été complètement folles. Avec d’abord l’égalisation de Miami après un corner difficilement repoussé que Sunderland a déposé sur la tête de Campana (1-1).

Mais la joie locale fut de courte durée, avec d’abord un coup franc que Choinière a déposé sur la tête de Coccaro qui a fait 1-2. Cela a poussé Miami à la précipitation, avec une punition rapide sur contre-attaque, Ibrahim marquant sur un tir dévié après une passe en retrait de Martinez (1-3).

Mais Miami n’abandonnait pas et poussait immédiatement dès la reprise du jeu : la défense montréalaise peinait à se dégager et, d’une magnifique frappe de l’entrée rectangle, Alba a relancé le suspense (2-3).

Tata Martino avait mis ses vedettes sur le terrain pour tenter d’égaliser. Mais Sirois s’est jeté pour devancer Suarez sur un autre ballon au-dessus de la défense, puis Edwards est celui qui a le mieux calculé la trajectoire d’un centre hyper dangereux d’Alba.

C’est passé beaucoup plus près quand un centre-tir de Suarez légèrement dévié par Ruan a léché le dessus de la transversale. Ou lorsque Borgelin, après une première tentative contrée, a tiré dans les nuages alors qu’il était fin seul juste devant le but.

Mais ensuite, Miami a confondu vitesse et précipitation, et Montréal l’a bien compris, gérant bien les dernières minutes pour ne plus être inquiété et finir le match avec les trois points.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Columbus - Montréal
Samedi 27 avril, 19h30

Dernier match

Montréal - Orlando2-2
Samedi 20 avril, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Miami1018
  2. LA Galaxy918
  3. Vancouver816
  4. New York916
  5. Salt Lake915
  6. Colorado915
  7. Cincinnati915
  8. Minnesota814
  9. Columbus914
10. Houston813
11. Toronto913
12. Philadelphie713
13. Los Angeles FC912
14. Austin912
15. Saint-Louis912
16. Atlanta811
17. MONTRÉAL811
18. New York City911
19. Charlotte911
20. Kansas City911
21. Portland910
22. DC United910
23. Chicago99
24. Orlando89
25. Nashville87
26. Seattle86
27. Dallas85
28. New England84
29. San José93
► Classements complets

En direct du forum

21/4 - Montréal - Orlando : l'Homme de la saison par Kleinjj

20/4 - Montréal - Orlando : samedi 20 avril, 19h30 par Bxl Boy

15/4 - Seattle - Montréal : l'homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Coccaro
 Martinez
 Lassiter
 Vilsaint
 Alvarez
 Ibrahim
 Yankov
 Toye
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 6 matches

1. Sirois
2. Piette
3. Coccaro
4. Choinière
5. Corbo

► Détails

Quiz

Laurent Ciman a quitté Montréal pour Los Angeles...

  • de son propre chef, convaincu pour l'entraîneur du club californien
  • après avoir été échangé contre deux autres joueurs, sans avoir été consulté
  • car il était arrivé en fin de contrat et a choisi l'offre lui convenant le mieux
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com