Une deuxième mi-temps inquiétante

CF Montréal - Philadelphia Union 1-2 – Match de championnat (phase classique) joué le 05/03/2022

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Breza, Johnston, Camacho, Miller (81e Bassong), Choinière (65e Brault-Guillard), Wanyama, Kone (65e Zouhir), Lappalainen (90e Miljevic), Torres, Mihailovic, Kamara

PHILADELPHIE : Blake, Harriel, Glesnes, Elliott, Wagner, Martinez, Bedoya (87e Sullivan), Flach, Gazdag (75e Mbaizo), Santos (67e Uhre), Carranza

ARBITRE : M. Fischer

AVERTISSEMENTS : Kone, Wanyama, Zouhir

EXCLUSION : 70e Carranza (2j.)

LES BUTS : 32e Lappalainen (1-0), 53e Bedoya (1-1), 56e Gazdag (1-2)


Bien à son affaire avant la pause, Montréal a raté sa deuxième mi-temps contre Philadelphie : battu 1-2, il a laissé filer une avance acquise à la demi-heure sur un but de Lappalainen et s’est surtout montré complètement impuissant offensivement face à un adversaire réduit à dix à vingt minutes de la fin du temps réglementaire.

Après la défaite à Orlando, Wilfried Nancy récupérait Camacho, de retour de suspension, et décidait aussi de ramener Johnston dans l’axe de la défense. Miller y était donc le seul titulaire aussi présent en Floride, avec aujourd’hui un trident plus conforme aux attentes de début de saison. Sur les flancs, il revenait à ses choix de la Ligue des champions avec Choinière et Lappalainen. Devant, sans surprise, Kamara remplaçait Quioto suspendu. On notera aussi que Kone était confirmé aux côtés de Wanyama.

Rapidement, on a constaté que les deux équipes sur le terrain avaient une intention première, avant même de faire trembler les filets adverses et de protéger les leurs : jouer la possession du ballon. On a donc, tout au long des 90 minutes, assisté à quelques belles séances de circulation, même si parfois, trop souvent diront certains, c’était bien loin du but adverse et stérile.

Au milieu de tout cela, il y avait une occasion de temps à autre. La première venue des pieds de Torres, dont le tir de loin a fini dans les bras de Blake. Les visiteurs ont attendu le quart d’heure pour se montrer dangereux : Santos a profité du fait que deux Montréalais s’entrechoquent pour s’emparer du ballon et servir Carranza, dont le tir croisé a été repoussé par Breza.

Comme la semaine dernière, si Montréal semblait mieux dans le match au cours des premières minutes, son adversaire a petit à petit pris ses aises. On l’a encore remarqué quand un débordement d’Harreil sur la droite lui a permis de centrer au premier poteau, mais un peu trop devant Bedoya à l’affût. Toutefois, Breza ne parvint pas à prendre le ballon en mains, ce dont tenta de profiter l’ancien Nantais, de façon un peu trop véhémente.

Si Philadelphie commençait à passer plus de temps dans la moitié de terrain montréalaise, il peinait à s’approcher du but. Même s’ils ont tout deux écopé d’un carton jaune prématurément, Wanyama et Kone cadenassaient bien l’entrejeu, et l’attaque allégée des visiteurs (Przybylko est parti, Uhre vient d’arriver et n’était pas titulaire) était bien trop légère pour la défense centrale montréalaise.

Deux des joueurs en vue de ce début de rencontre se sont illustrés à la demi-heure, offensivement cette fois. Toujours aussi précieux par sa disponibilité et à la relance, Wanyama a parfaitement servi de relais pour trouver les intervalles dans les lignes adverses et remonter le ballon. Devant, Kone avait senti qu’il devait épauler Kamara et s’est très bien infiltré pour s’emparer d’une passe bien appuyée de Mihailovic. Il manquait toutefois un rien pour que le ballon n’arrive comme il faut dans sa course. Pas grave ! Le jeune a eu la lucidité de revoir ses plans et a crocheté avant de servir Lappalainen dont la tentative déviée a surpris Blake (1-0).

Après l’ouverture du score, Montréal est l’équipe qui a le mieux fini la mi-temps. Oui, Philadelphie essayait toujours, mais ses constructions allaient encore moins loin. Alors qu’en face, Blake a encore été alerté à deux reprises. Une première sur un coup franc en deux temps : le tir de Torres, légèrement dévié, a fini au-dessus. La seconde en raison d’un geste raté de Glesnes, dont Mihailovic aurait pu profiter pour partir seul, mais le gardien jamaïcain avait parfaitement anticipé pour le devancer.

À peine les débats relancés, le stade allait à nouveau jubiler. Après avoir récupéré le ballon en plein milieu du terrain, Mihailovic est parti à toute allure et est rentré dans la défense adverse comme dans du beurre avant de fusiller Blake. Mais la VAR a brutalement éteint cette joie, annulant le but pour une faute du finalement non-buteur.

Mais la passivité n’était pas exclusive à une défense. Ainsi, les joueurs de Philadelphie ont pu combiner pour avancer dans l’axe et quand l’un d’entre eux s’est effondré dans le rectangle alors qu’il n’y avait pas faute (et que l’arbitre n’a d’ailleurs pas bronché), les Montréalais sont carrément devenus spectateurs, permettant à l’Union de rester maître du ballon dans le rectangle, à l’arraché mais suffisamment pour égaliser après que Bedoya pivote et envoie un tir croisé qui trompe Breza.

Trois minutes plus tard, une très belle passe de Wagner lançait Carranza sur la gauche : son centre trouva Gazdag, passé entre des défenseurs visiblement encore sonnés du but égalisateur, dont la reprise en un temps donna l’avance aux visiteurs (1-2). La douche froide !

Philadelphie a dès lors tenté de contrôler le match - mais moins le ballon - face à un adversaire qui semblait de plus en plus se demander comment procéder pour menacer Blake. Mais la donne changea à 20 minutes du terme quand Carranza écopa de son deuxième carton jaune en peu de temps.

Si dès cet instant, on a quasiment joué dans un seul camp… c’est bel et bien dans l’autre que la première occasion dangereuse après le carton rouge est tombée. Parti en contre, Uhre a été suffisamment gêné par Johnston pour ne pas parvenir à se mettre face au but, ce qui l’a obligé à tirer d’une position plus compliquée et à envoyer le ballon dans le filet latéral.

Connaissant visiblement les faiblesses de son adversaire, Jim Curtin a clairement décidé de compenser l’infériorité numérique de son équipe en abandonnant les flancs et en massant ses joueurs dans l’axe en phase défensive.

Bien entendu, Montréal a pu centrer… mais souvent mal. Bien entendu, encore, c’est quand même passé l’une ou l’autre fois. Comme quand, à dix minutes de la fin, Brault-Guillard, de la droite, a trouvé la tête de Miller au deuxième poteau. Seul, le défenseur n’a toutefois pas cadré sa reprise.

Et après 20 minutes montréalaises en supériorité numérique, le bilan était de… deux occasions à une pour Philadelphie ! En effet, juste avant les 6 minutes d’arrêts de jeu, une petite combinaison sur la droite a permis à Mbaizo de lancer Uhre : après avoir traversé un demi-terrain, il a toutefois tiré sur Breza.

Cela dit, Blake ne fut plus inquiété, ce qu’on vit de plus dangereux dans les rangs locaux étant des tirs contrés ou des centres dangereusement déviés. Et c’est peut-être le bilan de ces 26 minutes à onze contre dix qui est les plus inquiétant de l’après-midi. Le jeu offensif stéréotypé a encore montré ses limites, et dans ces circonstances, il faut que la défense soit parfaite, ce qui ne fut pas le cas aujourd’hui. Dommage, car Philadelphie était prenable. Il ne faut cependant pas retenir uniquement le résultat et le négatif qui va avec, mais quand même s’en préoccuper.

La prochaine mission sera d’un tout autre ordre, avec le déplacement à Cruz Azul en Ligue des champions ce mercredi. On verra comment les joueurs auront récupéré physiquement et dans quel état mental ils seront, entre la motivation de la scène internationale, la déception du 0/6 en championnat et l’envie de se reprendre dans un cadre différent.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Seattle - Montréal
Mercredi 29 juin, 22h00

Dernier match

Montréal - Charlotte2-1
Samedi 25 juin, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC1633
  2. Salt Lake1729
  3. Philadelphie1629
  4. Austin1628
  5. New York City1527
  6. MONTRÉAL1626
  7. New York1726
  8. Dallas1626
  9. Nashville1726
10. Orlando1725
11. LA Galaxy1524
12. New England1724
13. Cincinnati1623
14. Seattle1523
15. Houston1621
16. Vancouver1721
17. Miami1621
18. Charlotte1720
19. Atlanta1519
20. Colorado1619
21. Portland1719
22. Toronto1618
23. Minnesota1618
24. Columbus1518
25. Kansas City1816
26. San José1615
27. DC United1514
28. Chicago1614
► Classements complets

En direct du forum

17h16 - Montréal - Charlotte : samedi 25 juin, 19h30 par Wonnilon

15h30 - Toronto - Montréal : l'Homme de la saison par Bxl Boy

15h24 - Fermeture du bloc 132 par Bxl Boy

27/6 - Seattle - Montréal : mercredi 29 juin, 22h00 par Bxl Boy

26/6 - Montréal - Austin : l'Homme de la saison par Bxl Boy

26/6 - Mangez des pommes (Apple TV devient diffuseur officiel) ! par koulifoufou

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Mihailovic
 Quioto
 Kamara
 Torres
 Ibrahim
 Kone
 Brault-Guillard
 Camacho
 Waterman
 Choinière
 Lappalainen
 Miller
 Johnston
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 21 matches

1. Mihailovic
2. Quioto
3. Kamara
4. Camacho
5. Wanyama

► Détails

Quiz

En 2021, Mason Toye a marqué pour la première fois en MLS un but...

  • ... sur un tir de loin
  • ... de la tête
  • ... en se présentant seul face au gardien adverse
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com