Even if this site is bilingual, this page is only available in French
New England fait céder une frêle digue

Montreal Impact - New England Revolution 2-3 – League game (regular season) played on 14/10/2020

MONTRÉAL : Pantemis, Bayiha (46e Corrales), Fanni (45e Waterman), Binks, Camacho, Shome (72e Urruti), Wanyama, Piette, Sejdic, Quioto, Toye (55e Ballou)

NEW ENGLAND : Turner, Büttner (71e Bye), Delamea, Mancienne, Jones, Polster, Fagundez (77e McNamara), Rowe (71e Bou, 90e Farrell), Manneh (46e Buchanan), Bunbury, Buksa

ARBITRE : M. Dickerson

AVERTISSEMENTS : Buksa, Binks, McNamara

LES BUTS : 13e Manneh (0-1), 20e Bunbury (0-2), 27e Sejdic (1-2), 53e Buksa (1-3), 90e Ballou (2-3)


Balayé par la tornade New England en début de rencontre, et déjà mené 0-2 après 20 minutes, l’Impact n’a jamais paru en mesure de ramener un point de ce match, lors duquel Thierry Henry a été privé d’encore plus de forces vives que ces dernières semaines.

Taïder parti, Diop en France, l’hécatombe se poursuit avec, entre autres, Raitala en équipe nationale, Lappalainen blessé, tout comme Maciel, Okwonkwo,... et pour ne rien arranger, Brault-Guillard et Bojan n’étaient pas sur la feuille de match aujourd’hui alors que le banc n’était même pas complet !

On assistait dès lors à la première apparition de Pantemis en MLS. Bayiha et Shome occupaient les flancs. Les indisponibilités avaient quand même du bon dans un sens, puisqu’elles donnaient une nouvelle chance à Sejdic, brillant ces dernières semaines, de se mettre en valeur. Après son match très discret la semaine dernière, Toye avait une nouvelle occasion de séduire dans son nouveau club.

L’opération séduction, toutefois, était enclenchée par New England dès le coup d’envoi. On ne jouait que depuis 33 secondes quand Büttner, virevoltant pendant une grande partie de la soirée, a tenté une puissante frappe de loin, un peu trop croisée. Pantemis a dû effectuer son premier arrêt réel à la 9e minute, en détournant un tir de loin de Manneh. Mais entre temps, New England avait incessamment pressé très fort et provoqué de nombreuses situations chaudes dans le rectangle. La défense avait toutefois réussi à éviter davantage d’occasions.

Il n’a cependant pas fallu attendre bien longtemps avant qu’elle ne cède. Recevant une passe en retrait bondissante, Camacho a à la fois hésité et raté son contrôle. Polster l’a pressé et réussi son intervention, permettant à Buksa de filer seul au but. Isolé, Pantemis n’avait pas que lui mais bien deux adversaires face à lui. Le Polonais a glissé le ballon à Manneh, qui n’a plus eu qu’à le prolonger au fond des filets (0-1).

Sentant son adversaire sur les rotules, New England a maintenu sa cadence infernale. Sur la gauche, Manneh s’est joué de Bayiha avant de réussir une très belle ouverture vers Fagundez à hauteur du petit rectangle. Pantemis avait bien réduit l’angle et a détourné en corner. Celui-ci n’a pas été super bien négocié par l’Impact, permettant à Büttner d’envoyer un ballon en cloche sur lequel tout le monde a joué le hors-jeu avec succès à l’exception de Bayiha, remontant le terrain en marchant. Bunbury a marqué de la tête et, après avoir annulé le but, l’arbitre s’est ravisé (0-2).

Complètement dépassé, l’Impact prenait l’eau de toutes parts. Ses latéraux se faisaient dévorer tout crus, New England en profitait et variait les lieux de ses attaques, créant des brèches de partout. Bel exemple quand Polster et Fagundez se sont retrouvés fins seuls plein axe à 25 mètres du but. Le premier a facilement pu donner le ballon au second qui a eu tout le temps de le contrôler et de tirer, un rien hors-cadre.

Et puis, l’étincelle. Bien belle mais bien rare. Sur la première incursion dangereuse montréalaise, Wanyama a envoyé une ouverture en direction de Quioto qui a dépassé Büttner en accélérant au bon moment. Attentif, Sejdic est toujours resté proche de l’action tout en veillant à échapper au marquage. Ce qui a facilité tant la passe en retrait de son partenaire que sa reprise en un temps, qui a fait mouche. 1-2, contre le cours du jeu certes, mais l’espoir pouvait renaître.

Si la suite de la mi-temps fut toujours à l’avantage de l’équipe locale, le match était bien moins déséquilibré. Et c’était l’égalité parfaite au compte des occasions : deux partout. La première fut pour Montréal : sur la droite du rectangle, Quioto a tenté sa chance directement d’un angle fermé, un tir dévié par Turner. La dernière aussi : un centre de Bayiha a été dévié en direction de Toye, qui a très bien contrôlé un ballon bondissant avant d’envoyer sa frappe beaucoup trop haut alors que le tir semblait plus facile que le contrôle.

Entre temps, Buksa avait envoyé un tir à distance aussi bien brossé que placé, qui n’a pas fini dans le but en raison d’un beau plongeon de Pantemis. Ce dernier est aussi très bien sorti dans les pieds de Manneh, qui avait pris Camacho de vitesse d’une solide accélération.

Il n’a cependant pas fallu attendre longtemps en début de deuxième mi-temps pour que les pensionnaires du stade le moins aimé de MLS reprennent deux buts d’avance. Lancé entre Camacho et Waterman, Buksa a vu les deux défenseurs fondre sur lui et Pantemis réduire l’angle. Bien qu’ayant bien moins d’espace, le Polonais est quand même arrivé à tirer : son envoi a été contré, mais il était au rebond et, cette fois, a marqué (1-3).

Le match semblait alors plié. Montréal essayait sans trop sembler avoir l’énergie suffisante pour mettre son adversaire en péril. New England, qui avait déjà dépensé beaucoup d’énergie, était repu et tentait de contrôler la physionomie des débats tranquillement, et suffisamment pour ne pas être inquiété, tout en essayant de mettre de temps en temps le nez à la fenêtre.

Comme sur cette longue passe de Polster à destination de Bunbury qui a facilement pu dépasser Waterman et prolonger le ballon de la tête : il l’a touché au mauvais endroit et ça a filé au-dessus sans danger.

Parlant de danger, heureusement que Quioto était là pour en créer car sans lui, l’Impact était inexistant devant le but adverse. Et même avec, ce n’était guère folichon. Peu après l’heure de jeu, recevant une ouverture sur la droite du rectangle où il était entouré de défenseurs, dont Delamea qui était le plus gênant, il a réussi à s’en défaire avant de tirer, mais Turner a pu se contenter de lever les bras pour repousser son envoi.

Il a fallu attendre plus de dix minutes avant l’occasion suivante. Quioto, à l’entrée du rectangle, a vu Piette seul juste derrière lui et lui a glissé de ballon. Le jeune papa a décidé de le remettre à son partenaire en un temps pour le lancer, et le Hondurien l’avait bien flairé car il avait continué sa course : une combinaison de belle facture, repoussée par la sortie à propos de Turner.

Il a fallu attendre plus de dix minutes avant l’occasion suivante. Non, ceci n’est pas une copie du paragraphe précédent, mais bien la réalité de cette fin de match. Quioto, encore lui, a reçu le ballon côté gauche, est rentré dans le jeu, a effectué un crochet devant Bunbury pour s’ouvrir un espace de tir, une frappe puissante mais un rien en-dehors du cadre.

Seule action un tant soit peu dangereuse n’impliquant pas Quioto, un envoi de loin de Sejdic à deux minutes de la fin du temps réglementaire, sans problème pour Turner qui s’est facilement couché sur le ballon.

Dans les arrêts de jeu, un long centre d’Urruti a été récupéré par Quioto sur la gauche du petit rectangle. Il s’est joué de deux défenseurs avant de donner le ballon en retrait à Ballou dont la reprise en un temps s’est logée dans le plafond du but.

À 2-3, on espérait le suspense relancé malgré le peu de temps qu’il restait à jouer. Avec, à tout le moins, une ou deux possibilités de vibrer et d’espérer l’égalisation. Mais l’Impact n’a pas réussi à se créer d’autre occasion, pas aidé non plus par une fin de match sifflée sans prolonger les arrêts de jeu malgré le but et le changement effectué après la fin du temps réglementaire.

La meilleure équipe ce soir a gagné, ça ne fait aucun doute. Le départ canon de New England face à un Impact aux allures de victime consentante a fait la différence. Rien ne dit que sans ça, les hommes de Bruce Arena auraient été plus dociles en deuxième mi-temps, rien ne dit le contraire non plus.

Les trois points perdus face à un concurrent direct sont très ennuyeux et amenuisent la bonne affaire réalisée en s’imposant à Columbus. Le classement commence à devenir stressant, et la pression monte pour rester au-dessus de la ligne rouge. Samedi prochain, la situation sera identique face à Miami, un autre concurrent direct. Et quelques complications s’ajoutent déjà à la liste : Binks sera suspendu et, vu sa sortie sur civière juste avant la mi-temps, Fanni sera probablement indisponible.

Si ça continue, Thierry Henry n’aura pas seulement du mal à trouver des joueurs à mettre sur le banc, mais carrément à en trouver onze à mettre sur le terrain !

Fixtures

Next fixture

Montreal - Orlando
Sunday 1 November, 19:30

Last result

Montreal - Nashville0-1
Tuesday 27 October, 19:00

► All fixtures

MLS table

PPts
  1. Toronto1941
  2. Philadelphia1938
  3. Columbus1834
  4. Portland1932
  5. Seattle1832
  6. Orlando1932
  7. Kansas City1830
  8. New England2029
  9. New York City1927
10. Los Angeles FC1825
11. New York1925
12. Nashville1925
13. San Jose1924
14. Minnesota1724
15. Dallas1724
16. MONTREAL1923
17. Vancouver1921
18. Miami2021
19. Salt Lake1821
20. Chicago1820
21. Houston1920
22. Colorado1319
23. Atlanta2019
24. LA Galaxy1718
25. DC United2018
26. Cincinnati1916
► Full tables

Discussion board

21:41 - Montréal - Nashville : l'Homme de la saison par Bxl Boy

20:37 - New York City - Montréal : samedi 24 octobre, 19h30 par Citlec

20:03 - Montréal - Nashville : mardi 27 octobre, 19h00 par Gabegeh

12:40 - Montréal - Miami : l'Homme de la saison par Bxl Boy

10:21 - Émission Coup Franc : saison 2020 par penz

26/10 - Liste des anciens de l'Impact par loupdogg

25/10 - New York City - Montréal : l'homme de la saison par imfc132

25/10 - Victor Wanyama par Pouchkine

► Join the community

Twitter Feed

The Coup Franc podcast

Scorers

 Quioto
 Urruti
 Taïder
 Lappalainen
 Krkic
 Sejdic
 Okwonkwo
 Tabla
 Camacho
 Wanyama
 Piette
► Complete stats

The Man of the season

After 23 matches

1. Quioto
2. Brault-Guillard
3. Diop
4. Piette
5. Wanyama

► Détails

Play with us

► Join the ImpactSoccer.com league